Volkswagen

La passion est un sport collectif.

PARIS CONSERVE SA COURONNE

Coupe de France

Et de deux pour Paris ! Le Paris SG et l’Olympique de Marseille s’affrontaient ce samedi 21 mai au Stade de France en finale de la Coupe de France. Les Parisiens s’imposent finalement 4-2 au terme d’un match riche en occasions et en buts grâce à un doublé de son buteur suédois Ibrahimovic (47e et 82e) et des réalisations de Matuidi (2e) et Cavani (57e). Les hommes de Laurent Blanc conservent le trophée acquis la saison passée face à Auxerre, et avec désormais dix victoire en finale de la Coupe de France, ils égalisent le record de succès dans l’épreuve détenu par… les Marseillais !

00578653

Le coup d’envoi est donné par l’arbitre central Turpin, sélectionné pour l’Euro 2016. Les Marseillais se procurent une première occasion par Barrada (1ere), mais sa frappe frôle le poteau droit de Sirigu. Le Paris Saint-Germain réplique dans la foulée sur un contre mené par Ibrahimovic, qui sert Matuidi. Celui-ci cadre sa frappe mais Mandanda s’interpose (3e). Quelques secondes plus tard Matuidi réceptionne un centre venu de la droite, délivré par Di Maria, et trouve le fond des filets après avoir pris le meilleur sur son vis-à-vis (4e) ! Marseille 0-1 Paris.



Durant les minutes qui suivent l’ouverture du score, les Parisiens assurent leur emprise sur le jeu et Marseille procède en contres. Sur un débordement, Mendy voit son centre contré et finir en corner (7e), qui ne donne finalement rien. Cependant les Phocéens prennent possession du ballon et multiplient les tentatives. Jusqu’à trouver la faille par Thauvin ! Dos au but, celui-ci se retourne et déclenche une frappe soudaine au premier poteau qui trouve le petit filet et laisse Sirigu sans réaction (12e). Marseille 1-1 Paris.



Suite à l’égalisation marseillaise, les deux camps se lancent à l’attaque. Les tentatives sont infructueuses de part et d’autre, même si Thauvin se montre le plus dangereux avec une frappe qui passe au-dessus de la transversale (20e). Le match perd peu à peu en intensité, malgré quelques jolis mouvements menés par Manquillo (24e) ou Ibrahimovic et Di Maria (29e). Fletcher tente à son tour sa chance (31e), sans succès.

160521222028_illustr-350
Les Franciliens se procurent un coup franc intéressant sur le côté droit de la surface de Mandanda, qui donne lieu à un corner. Ibrahimovic est sur le point de donner l’avantage à son équipe en déclenchant une frappe à quelques mètres du but, mais celle-ci est repoussée (33e). Nouveau coup de pied arrêté trois minutes plus tard, à 25 mètres du but olympien. Ibrahimovic tente trois fois sa chance. Repoussé à deux reprises par la défense marseillaise, le cuir est finalement capté par Mandanda (36e). Batshuayi s’infiltre dans le camp adverse, mais sa frappe est totalement dévissée (42e). Les deux équipes retrouvent les vestiaires sur un score de parité 1-1.

Comme en première période, les Parisiens démarrent pied au plancher cette seconde mi-temps et se montrent tout de suite dangereux. Matuidi, alerté par Cavani dans la surface marseillaise, subit une faute de Nkoulou. Pénalty. Ibrahimovic se charge de tirer le coup de pied de réparation et trouve le fond des filets à droite (47e). Marseille 1-2 Paris.

Marseille est tout près d’égaliser sur une frappe de Fletcher, mais celle-ci frôle le poteau gauche de Sirigu. Barrada se trouvait sur la trajectoire du ballon, sans réussir à le dévier dans les filets (51e). Quelques minutes plus tard, les Parisiens accroissent leur avance au tableau d’affichage par Cavani, qui trompe Mandanda d’un plat du pied après un bon service d’Ibrahimovic (57e). Marseille 1-3 Paris.

Paris exerce une forte emprise sur le jeu grâce notamment à sa possession de balle. Les hommes de Franck Passi se signalent en contre, avec deux frappes coup sur coup de Batshuayi et Cabella (65e). Ibrahimovic se procure plusieurs occasions (77e et 80e) sans parvenir à tromper le portier adverse, avant de s’offrir un doublé sur un contre rapidement mené (82e), après avoir remporté son duel face à Mandanda ! Marseille 1-4 Paris.

Dans une fin de match débridée, l’OM réagit quelques instants plus tard et voit la frappe de Batshuayi détournée sur sa ligne par Sirigu. Dans la foulée, l’attaquant belge parvient toutefois à réduire la marque suite à une frappe de Mendy (86e) ! Marseille 2-4 Paris. Le score n’évoluera plus. Paris s’impose finalement 4-2 au terme d’un match riche en occasions et en buts, et s’impose pour la dixième fois de son histoire en Coupe de France !

Site: FFF