Volkswagen

Les Féminines battent la Russie et l’Écosse

Équipe de France Féminine
En stage depuis le lundi 11 mai à Clairefontaine (Yvelines), l’Équipe de France Féminine vient de terminer sa préparation avant de partir au Canada. Deux victoires contre la Russie et l’Écosse qui les mettent en confiance avant le début du tournoi.
©FRANCK FIFE / AFP

©FRANCK FIFE / AFP

France – Russie : 2 – 1

« On espère que ça va continuer, on en profite. » — Thiney

Vendredi 22 mai, les Bleues de Philippe Bergerôo accueillaient la Russie. Poussées par 12.482 spectateurs, les Françaises ont ouvert la marque au bout de seulement deux minutes de jeu après un bon travail du duo Necib-Le Sommer et un but de Gaëtane Thiney (1-0, 2e). Un but qui a permis aux Féminines de dominer le jeu jusqu’à la 26e où un ballon en profondeur exploité avec efficacité à ramener à égalité la Russie (1-1, 26e).

L’Équipe de France a repris l’offensive dans le camp russe et les occasions par l’intermédiaire de Louisa Necib (29e), Gaétane Thiney (33e, 54e), Eugénie Le Sommer (36e) ou Elodie Thomis (52e). Mais il a fallu attendre la 57e pour que Thiney parvienne à mettre la balle au fond du filet (2-1, 57e), faisant d’elle la 3ème meilleure buteuses des Bleues avec 55 buts.
La France s’imposait finalement (2-1), sans déplorer la moindre blessée. L’essentiel était là.
France – Écosse : 1 – 0
FBL-FRA-RUS-WOMEN-WC-2015

©FRANCK FIFE / AFP

Dès les premières minutes de la rencontre, les Françaises mettent une grosse pression sur les buts écossais. Kenza Dali se met en évidence à plusieurs reprises en ce début de première mi-temps, mais sans trouver le cadre. Viennent ensuite le tour de Louisa Necib de s’essayer devant le but adverse, sans davantage de succès. C’est finalement Marie-Laure Délie qui trouve la faille de la tête, sur un centre de Dali (1-0, 20e).
Fébriles et repliées devant leur but, les Écossaises ne parviennent à se dégager de l’étau tricolore qu’en de rares occasions. Le reste du temps, les adversaires d’un soir des Bleues ont toutes les peines du monde à poser le pied sur le ballon.
Au retour des vestiaires, le scénario demeure identique. Les Tricolores monopolisent le cuir, tandis que les Écossaises affichent clairement leur ambition de ne pas encaisser un deuxième but. Les Françaises appuient leurs attaques. Une frappe remarquable de Marie-Laure Delie est interceptée par Claire Lavogez qui pousse la balle au fond. Mais le but n’est pas accordé à cause d’une position de hors-jeu de la Montpelliéraine (61e).
La France remporte finalement la rencontre 1-0 devant l’Écosse.
Philippe Bergeroo (sélectionneur de la France) :
« La victoire m’a plu. C’est important de gagner le dernier match en France. On a même gagné nos trois derniers, c’est bien. Je suis satisfait du comportement des filles et du jeu mis en place. On a eu du déchet dans la dernière passe et on manque encore un peu de lucidité sur la finition, mais ça vient surtout du manque de fraîcheur dû à la charge de travail. Ce manque de réalisme ne m’inquiète pas. On va encore travailler jusqu’à samedi, puis on aura une semaine d’affutage. »

Source : FFF.fr