Volkswagen

La passion est un sport collectif.

Les Bleuets en demi-finale du Championnat d’Europe

Équipe de France U19
L’Équipe de France U19 s’est envolée le vendredi 3 juillet vers la Grèce pour disputer la 14ème édition du Championnat d’Europe des moins de 19 ans.
Pour le sélectionneur Patrick Gonfalone, « disputer un Euro est toujours un privilège et un honneur. ». Un privilège jusqu’ici largement honoré après 3 victoires des Français en phase qualificative. Retour sur cette première partie du Championnat.

France 1 – 0 Autriche
Pour débuter la compétition, la France affrontait la sélection d’Autriche. Le sélectionneur Patrick Gonfalone décide d’aligner le onze de départ suivant : 1.Escales – 2.Fulgini, 4.Diakhaby, 5.Diallo (c), 14 Lucas Hernández – 13.Blin, 17.Tousart, 8.Kilic, 7. Cornet – 10.Coman, 9.Guirassy.
La première occasion est à mettre au crédit des Autrichiens et de leur attaquant Prokop, qui voit sa frappe à ras de terre détournée du pied gauche par Florian Escales, le gardien tricolore (18e). La réponse des Français est quasi immédiate. Lancé sur l’aile gauche par Maxwell Cornet, Kingsley Coman accélère, prend le dessus sur son défenseur, avant de repiquer dans l’axe. Sa frappe à mi-hauteur oblige Schlager, le portier des « Rouge », à une parade réflexe (20e).
Gênés dans le jeu par des Autrichiens qui défendent bien et se projettent rapidement vers l’avant, les Français vont trouver la solution sur un coup de pied arrêté. Sur un coup franc venant de la droite et exécuté par Cornet, Alexis Blin, dos au but, dévie le ballon de la tête. Ce dernier file dans le but de Schlager et la France ouvre la marque (1-0, 34ème).
Les Tricolores parviennent à conserver leur avantage jusqu’au coup de sifflet final et signent un précieux succès face à un adversaire difficile à manoeuvrer.

France 3 – 1 Ukraine
Après sa première victoire dans le Championnat, la France s’est montrée très entreprenante en début de partie, et se procure plusieurs corners (8e, 9e). Angelo Fulgini (12e) puis Kingsley Coman (18e) s’essaient devant le but, sans trouver la faille. L’ouverture du score pour la France est signée Sehrou Guirassy (1-0, 31eme). Le score n’évolue plus jusqu’à la fin de la première période.
De retour des vestiaires, les Bleuets se font surprendre en contre par l’Ukraine grâce à une action conclue par Oleksandr Zubkov (1-1, 55ème).

Une égalisation de courte durée.

Sur une belle action collective, Moussa Dembélé, entré en jeu à la place de Kinglsey Coman en première période, redonne l’avantage aux siens (2-1, 62ème).

La pression s’accentue encore en fin de partie, mais la défense tricolore tient bon. La délivrance vient finalement de l’arrière garde ukrainienne, qui inscrit un but contre son camp par Pavlo Lukyanchuk (3-1, 90ème+2) sur un centre français.

France 2 – 0 Grèce
Pour son dernier match de poule, la France a battu le pays hôte pour terminer en tête du groupe A et se qualifier en demi-finales.
La France a parfaitement débuté la partie en marquant très tôt. Dès la 5ème minute, sur coup franc, Kilic a trouvé Diakhaby dans la surface (1-0). En deuxième période, les hommes de Patrick Gonflaone ont doublé la mise sur un beau mouvement collectif. Lancé par Blin, Maupay est parvenu a éliminé le gardien Kostaris avant de servir Dembele (2-0, 64ème). Deux actions de Maupay et Guirassy auraient pu permettre aux Tricolores de corser la note mais le gardien grec a réalisé deux arrêts déterminants.

La France a déjà remporté ce tournoi à deux reprises en 2005 et en 2010. L’Équipe devra maintenant affronter l’Espagne en demi-finale ce jeudi 16 juillet.
Volkswagen souhaite bonne chance aux Bleuets
pour la suite de la compétition.

Source : FFF.fr