Volkswagen

L’EQUIPE DE FRANCE A DOMINE LA RUSSIE (4-2)

Après avoir dominé les Pays-Bas (3-2), l’Equipe de France affrontait hier la Russie, au Stade de France. Pour leur dernier match amical avant le début de la préparation pour l’Euro, les Tricolores l’ont emporté 4-2, grâce à des buts signés Kanté (8e, photo), Gignac (38e), Payet (64e) et Coman (76e).

160329221819_2

Ce sont les Russes qui donnaient le coup d’envoi de la rencontre. Ils se créaient d’ailleurs la première occasion à la 4e minute, mais la reprise écrasée de Golovin passait à côté des buts de Lloris. La réponse tricolore était cinglante : Kanté, bien servi à l’entrée de la surface par Griezmann, s’infiltrait dans la surface avant de tromper Akinfeev d’une frappe croisée (1-0, 8e). 

00578262

A la 17e, Gignac, bien lancé en profondeur, remettait en retrait pour Griezmann, encore lui, mais ce dernier écrasait trop sa reprise. Dans la foulée, Pogba tentait sa chance sur coup-franc sans toutefois parvenir à accrocher le cadre (20e). A la 34e, Pogba pénétrait dans la surface et tentait sa chance, mais son tir était détourné par Akinfeev. Evra se faisait sévèrement taclé par Kokorin, qui écopait du premier carton jaune (36e). Sur le coup-franc, Griezmann déposait le ballon sur le crâne de Gignac, qui doublait la mise pour les Bleus d’une tête décroisée dans le petit filet opposé (2-0, 38e). 

160329222109_3

Kuzmin se signalait d’entrée en écopant d’un avertissement, suite à une faute sur Coman (46e). Dzagoev déposait le cuir sur le crâne de Kokorin, qui faussait compagnie à la défense tricolore et réduisait la marque pour la Russie (2-1, 56e). Berezutskiy récoltait ensuite un carton jaune suite à une faute sur Coman (63e). Didier Deschamps procédait à un nouveau changement avec la sortie de Griezmann, remplacé par Payet. Le milieu de terrain de West Ham n’allait pas tarder à se mettre en évidence. A la 64e,  l’ancien marseillais décochait une frappe enroulée qui terminait sa course dans la lucarne de Lodygin (3-1, 64e).

Profitant d’un centre en retrait de Shatov, l’arrière gauche du Zenit Saint-Pétersbourg trompait Lloris du plat du pied (3-2, 68e). Buteur, Payet se muait ensuite en passeur. Il lançait en effet parfaitement dans la profondeur Coman, qui crochetait le gardien avant de frapper dans les buts vides (4-2, 76e) ! 

 

Site: FFF