Volkswagen

La passion est un sport collectif.

JO 2016 : LES BLEUES EN QUARTS (3-0) !

Equipe de France féminine

Victorieuses 3-0 ce mardi de la Nouvelle-Zélande à Salvador, les Bleues retrouveront vendredi soir (00h00, France 4) le Canada.

Il y a quatre ans jour pour jour, c’est un scénario cruel face aux Canadiennes qui avait privé les Bleues d’une médaille olympique lors de leur première participation aux JO. A Coventry, au terme de ce match pour la 3ème place, le but de Mathison dans les ultimes secondes du temps additionnel avait empêché tout espoir de réaction tricolore (1-0). La formation nord-américaine, qui termine finalement leader du groupe F des Jeux de Rio, se présente donc de nouveau sur la route des coéquipières de Wendie Renard, une olympiade plus tard. Les Bleues terminent en effet à la seconde place de leur poule G, après leur succès cette nuit sur la pelouse de la Fonte Nove Arena.

Dès le départ du bus vers l’enceinte ultra-moderne de Salvador de Bahia, les Bleues étaient dans l’ambiance de cette dernière journée de la phase de poules, en suivant les résultats des matches en cours, notamment l’affiche entre Canadiennes et Allemandes, les concernant au premier titre.

Avec en tête le souvenir d’une rencontre difficile à Laval face aux Néo-Zélandaises (2-1 en novembre 2014), les Bleues abordaient avec beaucoup de concentration cette opposition. Devant les 7500 spectateurs présents dans les tribunes de Salvador, ce rendez-vous était l’occasion pour des joueuses telles que les défenseurs Sabrina Delannoy et Sakina Karchaoui de débuter dans la compétition. Etaient ainsi titulaires : Bouhaddi, Houara d’Hommeaux, Delannoy, Renard (cap.),  Karchaoui, Henry (puis Hamraoui 72e), Bussaglia (puis Abily 67e), Thomis, Necib-Cadamuro, Lavogez – Delie (puis Le Sommer 35e).

Les Bleues se heurtaient pendant une demi-heure à une équipe bien regroupée, ne parvenant à s’approcher du but néo-zélandais que pars de longs ballons ou quelques raids de Sakina Karchaoui dans son couloir gauche. C’est finalement Eugénie Le Sommer, tout juste entrée en jeu en remplacement de Marie-Laure Delie (35e) qui créait une première brèche en reprenant du droit un ballon repoussé sur sa barre par Erin Nayler, après une frappe lointaine d’Elise Bussaglia (1-0, 38e). Le rythme de la rencontre s’en ressentait ; Elodie Thomis, très en jambes, centrait pour Louisa Cadamuro, dont la reprise croisée de la tête faisait mouche (2-0, 63e). Les deux complices se retrouvaient pour sceller le score de cette rencontre : Elodie Thomis percutait de nouveau, poussant Ali Riley à la faute. Louisa Cadaluro se chargeait de transformer le penalty (3-0, 92e).

Ce succès ouvre donc aux Bleues, secondes de la poule G, la voie d’un quart de finale ; elles ont désormais deux jours pour préparer cette échéance face aux Canadiennes, victorieuses 2-1 des Allemandes et premières du groupe F. La journée de mercredi sera consacrée au transport vers Sao Paulo, puis à la récupération des 3 heures de vol vers le Sud.

Malgré leur succès 1-0 le 23 juillet à Auxerre face à ces mêmes Canadiennes, les joueuses de Philippe Bergeroô connaissent la difficulté de l’obstacle qui leur barre la route du dernier carré de ce 6e tournoi olympique féminin. 

Site: FFF