Volkswagen

Derniers encouragements avant le jour J

Equipe de France

Alors que la préparation des Bleus est bientôt terminée, la ferveur des supporters français ne cesse d’augmenter. Samedi 4 juin, le match France-Ecosse était l’occasion de le prouver, une dernière fois, avant le début de l’Euro.

Plus le 10 juin approche et plus la ferveur autour de l’Equipe de France semble se propager ! Après un stade de la Beaujoire tout de bleu vêtu (France-Cameroun, le 30 mai dernier), ce sera bientôt au tour de la France entière d’afficher son soutien à l’équipe nationale.

Samedi 4 juin, le dernier match de préparation des Bleus (France-Ecosse) coïncidait avec le lancement d’une grande opération de mobilisation des supporters français menée par Volkswagen en collaboration avec RMC. Dans le cadre de cette campagne, les fans sont invités à se prendre en photo et à la poster sur les réseaux sociaux avec le hashtag #vibrezbleu.

VibrezBleu1

VibrezBleu2

A Metz, la ville qui accueillait cette dernière répétition générale, des Tiguan postés dans la ville ont permis aux habitants d’afficher leur amour du maillot bleu. A l’issue de cette belle séance photo, quatre places pour le match du soir ont été offertes.

Et 1, et 2 et 3-0

Sur le terrain, spectateurs, téléspectateurs et joueurs ont pu découvrir un dispositif inédit et innovant. En effet, après avoir vu le ballon du match être apporté par une mini Golf GTE télécommandée, c’est l’affichage LED au bord du terrain qui a été exploité par Volkswagen de manière originale. Les messages étaient en cohérence avec les actions des joueurs, encourageant ainsi ces derniers en live. Ainsi, à l’ouverture du score (8e), Olivier Giroud s’est vu félicité d’un « Super but Olivier, on en veut d’autres » suivi de « Un deuxième Olivier, stp ». Discipliné, l’attaquant s’exécute et double la mise (35e). Peut-être envieux des encouragements adressés à son coéquipier, Laurent Koscielny s’en est lui aussi allé de son but (39e), actant par la même occasion le résultat final du match. La deuxième mi-temps a offert de belles occasions mais malheureusement aucun but. Mais les Bleus sont excusés : « Ne lâchez rien et on vous pardonnera tout », pouvait-on lire aux abords de la pelouse de Saint-Symphorien. Une belle soirée ponctuée par un message qui, nous l’espérons, aura été lu par les joueurs : « On veut le même score jusqu’au 10 juillet ».

VibrezBleu3_V2