Volkswagen

BATTUES 1-0, LES BLEUES DEVRONT ATTENDRE MARDI

Equipe de France féminine

Quatre ans après leur succès 4-2 au 1er tour des JO de Londres, les Etats-Unis se sont de nouveau imposés face aux Tricolores. Un but de Carli Lloyd en seconde période permet aux Championnes Olympiques en titre de se qualifier en quarts en étant assurées de la première place du groupe G. 

Les Bleues seront donc fixées sur leur sort mardi à Salvador face à la Nouvelle-Zélande ; une destination vers laquelle elles se sont envolées dimanche. C’est pourtant bien décidées à renouveler leur victoire signée en 2015 à Lorient que les joueuses de Philippe Bergeroô avaient abordé quelques heures plus tôt ce 22e rendez-vous franco-américain de l’histoire, devant les 12 000 spectateurs du stade de Mineirao.

En l’absence d’Eugénie Le Sommer, ménagée en raison d’une douleur à la cuisse, c’est Marie-Laure Delie qui occupait la pointe de l’attaque française, au sein du onze de départ suivant : Bouhaddi, Houara d’Hommeaux, Mbock, Renard (cap.), Majri, Henry, Bussaglia, Diani, Abily (puis Hamraoui 82e), Necib-Cadamuro (puis Thomis 70e), Delie (puis Lavogez 86e).

Trois jours après leur succès 4-0 face aux Colombiennes dans la même enceinte, les coéquipières de Wendie Renard prenaient un bon départ et se créaient la première occasion franche dès le premier quart d’heure de jeu. La capitaine s’illustrait d’une belle reprise de la tête, mais Hope Solo empêchait d’une claquette que le ballon ne se loge sous la transversale. Le dernier rempart américain (200e sélection ce samedi) allait s’illustrer à plusieurs reprises en première période, notamment en stoppant d’une sortie éclair un raid de Marie-Laure Delie (41e).

Dominatrices en première période, les Tricolores allaient subir un fort pressing des joueuses de Jill Ellis dès le retour des vestiaires. Privées de ballon, les Bleues subissaient les assauts répétés des Championnes Olympiques et c’est finalement la capitaine Carli Lloyd qui donnait à son équipe un avantage décisif en surgissant seule devant le but vide après une frappe de Tobin Heath repoussée par Sarah Bouhaddi puis le montant du poteau droit (1-0, 64e).

Après les entrées en jeu d’Elodie Thomis et de Claire Lavogez, la réaction tricolore prenait la forme de coups de pied arrêtés à répétition, mais Hope Solo, bien que chahutée par le public brésilien, restait intraitable jusqu’au coup de sifflet final. Alors que les Etats-Unis sont désomais qualifiés, le sort de l’Equipe de France Féminine repose donc sur le scénario du 3ème match du groupe G face aux Néo-Zélandaises, victorieuses 1-0 de la Colombie et donc toujours en lice pour les quarts de finale. Dans le même temps, le Canada a validé son billet pour le prochain tour après son succès 3-0 face au Zimbabwe, tandis que  l’Allemagne était freinée par l’Australie après avoir été menée 2-0.

Site: FFF / Photos: AFP